Casse-croûte du vendredi 18 novembre 2016 – 12H15 -14H

LILLIAD – LEARNING CENTER UNIVERSITE LILLE 1

La bibliothèque universitaire de Lille 1 s’est métamorphosée en Lilliad. Après cinq ans de fermeture, le bâtiment remarquable circulaire et complété d’une longue courbe souple a retrouvé ses fonctions de centralité à l’échelle du campus et de celle de la métropole. Conçu autour du thème de l’innovation, comme « un espace de rencontre et de circulation des savoir », ce nouvel équipement de la société de la connaissance s’adresse aux étudiants, aux universitaires et au grand public.

 L’appropriation de l’espace interne par les étudiants a été immédiate. Salles de réunions équipés d’écran, rayonnages, tables équipées, grand escalier ouvert, cafétéria, tous baignés de lumière sont des espaces à la fois diversifiés et particulièrement adaptés aux pratiques contemporaines de l’accès, du partage et de la production de connaissances.

 Le public non universitaire peut bénéficier de l’accès à ce nouvel espace et à ses ressources, notamment à partir des trois pôles que sont l’Xperium, l’événementiel et la bibliothèque.

 Comment un équipement universitaire s’ouvre à l’ensemble des publics de la métropole ? Telle sera la principale question abordée au cours du casse-croûte de VivaCitéS.

 https://lilliad.univ-lille.fr/

https://www.google.fr/maps/place/Lilliad+-+Learning+Center+Innovation

 Le bâtiment circulaire, conçu par l’architecte Noël Lemaresquier, date de la fin des années 60. Il a été repensé et complété par l’architecte allemand Auer Bauer.

Horaires : 12h15-14h00

 Lieux : Lilliad – 2 Avenue Jean Perrin, 59650 Villeneuve-d’Ascq

 

Casse-croûte du vendredi 14 octobre 2016 12h15/14h00

UN TIERS-LIEU A FIVES CAIL BABCOCK (FCB)

Par Laurent Courouble, co-porteur du projet

Suivi d’une visite du site Fives Cail 14h00/15h00

Par Guillaume CARDEY – SORELI – Chargé d’opérations – Pôle Fives Cail – Communication – concertation – animation

Le Tiers-lieu

L’ancienne usine de Fives Cail Babcock est en train de donner une nouvelle vie à une partie du quartier de Lille-Fives. Dans ce secteur qui vise la labellisation éco-quartier, un ensemble équilibré de logements, d’activités économiques responsables et d’équipements publics sont en train de voir le jour.

Ce projet d’aménagement mené par la SORELI est ambitieux à plusieurs titres : sur la qualité écologique (récupération des eaux pluviales), la qualité de vie (espaces de rencontres sans voiture), mais aussi sur la mobilisation des habitants actuels (ateliers projets) et les innovations économiques accueillies (Economie Sociale et Solidaire, Economie Circulaire et collaborative, circuits-courts…).

Parmi les projets qui commencent à se cristalliser sur ce site, un projet a été pensé comme un lieu POUR mais surtout PAR les habitants. Il ne s’agit pas d’un équipement public ou para-public mais d’un lieu qui va agréger plusieurs dimensions économiques :

– marchandes avec un café citoyen, un magasin de produits bio locaux ainsi que des salles à prêter et à louer suivant les conditions de ressources des utilisateurs et l’utilité sociétale de l’activité accueillie. Des bureaux permettront de loger des entreprises à finalité sociétale.

– non marchandes avec des animations et activités produites par les habitants.

En bref, un lieu convivial et producteur, en un mot : « un tiers-lieu ».

L’originalité du projet tient aussi au fait que ce sont les usages qui conditionneront la forme du bâtiment.

Ce bâtiment sera financé sur un modèle original avec un investisseur solidaire : ETIC. L’animation des coopérations économiques sera confiée à une Société Coopérative d’Intérêt Collectif qui assemblera l’ensemble des porteurs et partenaires du projet dans une seule gouvernance.

 

En attendant, la participation de tous est sollicitée sur tous les aspects de ce projet citoyen, économique et innovant.

 

Toutes les informations sont d’ores et déjà disponibles en temps réel sur le site www.co-porteurs.org

Visite du site

« Le projet Fives Cail constitue l’un des grands enjeux urbains de la Métropole Européenne de Lille, de la Ville de Lille et de la commune associée d’Hellemmes. Mobilisées dès la fermeture de l’usine en 2001, les collectivités ont entamé un processus de co-construction de projet, à travers de premiers échanges avec les habitants, avant de confier une mission d’aménagement ambitieuse à SORELI, autour d’une volonté commune : mettre en œuvre un important programme de renouvellement urbain à partir de l’existant, s’appuyant sur l’histoire autant que le devenir, en termes de qualités urbaines, architecturales et environnementales, un site précurseur à l’échelle de la ville et de la métropole.

Après la bourse du travail en 2012, le lycée hôtelier international a ouvert ses portes au cœur du passage de l’Internationale en septembre 2016. Ces anciens lieux d’effervescence se réaniment grâce à ce processus contemporain de fabrique de ville résolument mixte. »

Horaires : 12h15-14h00 puis visite de site 14h00-15h00

 

Lieux : RV Maison du projet FCB Entrée sur le Boulevard de l’usine, Lille-Fives

PAF : 6 euros (pour les sandwichs du midi) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 14 octobre à 8h00. Possibilité de s’inscrire indépendamment pour le casse-croûte et la visite.

Casse-croûte du vendredi 16 septembre 2016

« CARTOGRAPHIE SUBJECTIVE A TOURCOING »

Par Catherine Jourdan, Psychologue et artiste documentaire

Nous avons tous une vision personnelle de notre ville, basée sur les endroits que nous fréquentons souvent, ceux que nous traversons plus ou moins rapidement, les lieux que nous évitons par manque d’affinité…

Après avoir œuvrer dans différentes villes comme Nantes, Rennes, Charleroi, Brive, Vieux-Condé… Catherine Jourdan, Pierre Cahurel et Sylvestre Beucher, graphistes associés au collectif Géographie Subjective sont venus à Tourcoing, pour inviter ses habitants à redécouvrir leur ville sous un nouveau jour.

Le but n’est pas de « montrer la ville comme elle est, mais plutôt comme elle est pour ses habitants en donnant à voir ce qu’ils vivent, leur manière de la percevoir, de l’imaginer, et d’en extraire une vision subjective ».

Les artistes ont accompagné un groupe  d’habitants, ont tracé à plusieurs mains le portrait cartographique de la ville, dans le cadre d’une résidence qui s’est tenue à la Maison folie Hospice d’Havré, du 4 au 8 juillet 2016.

A l’issue de ce projet impulsé par la Direction du Rayonnement Culturel de la ville de Tourcoing, la carte a été imprimée à 1500 exemplaires. Un lancement spécial de la carte « La ville de Tourcoing vue par des habitants » aura lieu lors des Journées Européennes du Patrimoine, avec présentation au public, mise en vente dans différents points et affichage dans la ville.

Ce projet de cartographie participative vient illustrer, avec d’autres initiatives cartographiques, la thématique nationale des Journées Européennes du Patrimoine 2016 « Patrimoine et citoyenneté »

Horaires : 12h15-14h00

Lieux : Maison folie hospice d’Havré, 100 rue de Tournai, 59200 Tourcoing
Tramway T ou métro ligne 2, arrêt Tourcoing Centre

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 16 septembre à 8h00

ccdu16oct ccdu16oct2

Balade Bois Blancs du 25 juin 2016

VivacitéS NPDC a proposé une déambulation dans le quartier des bois blancs le 25 juin matin.

googlebalade

Le quartier de Bois Blancs à Lille est un quartier, dont on peut dire aujourd’hui qu’il est mélangé socialement. Également, la proximité de l’eau (les 2 bras de la Deûle), la nature proche (compris la reconquête par la nature de terrains restés en friche) font qu’on y ressent un sentiment de liberté le long du chemin de halage près des aviateurs, autour de la gare d’eau ou dans la plaine des vachers.

On est un peu coupé de la ville, sur une île, avec néanmoins ses passerelles, ses ponts… son métro….

Aujourd’hui, le quartier se re-dynamise (projet urbain et social) Il se resserre, se restructure. Le quartier change. Mais quels sont ces changements?

Nous nous interrogeons sur « comment ça bouge » avec la transformation physique et sociale du quartier? Notre première idée a été de questionner les associations, les enseignants, les éducateurs qui sont actifs voir très actifs sur ce quartier. Puis de rapprocher ces voix, des lieux où la vie collective se déroule, pour laisser émerger  l’esprit singulier de ce quartier.

Nous avons proposé cet instantané.

Les questions posées ont été les suivantes :

  

  1. Nous souhaitons mieux connaître les différentes pratiques associatives du quartier, les temps forts, les lieux où ils se déroulent.
  2. Comment ces pratiques ont évolué dans le temps depuis leur démarrage, quels sont vos projets.
  3. Quel est votre ressenti par rapport à la transformation actuelle du quartier.

 

baladeavr2016

capture-decran-2016-09-13-a-14-13-07

capture-decran-2016-09-13-a-14-13-24

 

Casse-croûte du vendredi 27 mai 2016

EXPOSITION « POUR UNE POIGNEE DE DEGRES »

Par Nathalie Sédou, directrice adjointe Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités de Lille.

A défi universel, réponse universelle

« Pour une poignée de degrés » est une exposition fondée sur la participation du public et la pratique de la photographie, pratique culturelle très partagée. Elle propose un dialogue en images qui viendrait figurer les enjeux du changement climatique : ses causes profondes, ses multiples impacts, notre capacité à affronter ce défi commun. En creux, elle nous interroge sur le rapport entre l’humain et la nature, sur notre façon d’habiter le monde.

« S’il nous fallait un « état d’urgence » pour nous secouer, pour mobiliser ce qu’il y a de meilleur en nous, voilà, nous y sommes ». Amin Maalouf, Le Dérèglement du monde

Et si l’art nous aidait ?

Dix œuvres, d’artistes reconnus ou issus de la jeune création, constituent le socle de ce projet qui  s’enrichit en ligne jusqu’au 30 novembre 2016. Dix photographies choisies pour leur force poétique, et leur qualité d’évocation. Entrées en résonance, elles évoquent de façon impromptue le changement climatique. Elles interrogent notre capacité d’agir dans un environnement bouleversé.

Le public est invité à poursuivre la recherche, avec ses propres photographies, en réponse aux premières images. Laissez-vous inspirer par leurs visions et partagez vos propres représentations !

Pour cette deuxième présentation à la gare St Sauveur, les 10 œuvres sont associées à une vaste sélection des photographies soumises sur ce site.

Eric Le Brun, commissaire de l’exposition.

http://degres.photos/le-projet/

www.degres.photos

Horaires : 12h15/14h00

Lieu : Gare St Sauveur, Boulevard Jean-Baptiste Lebas à Lille

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 27 mai à 8h0

ccdu27oct ccdu27oct

Balade de l’Alma à l’Union à Tourcoing du samedi 30 avril 2016

De l’Alma à l’Union

Départ 9h30 Hôtel B and B à côté de la gare de Roubaix 22, Place de la Gare
ZAC du quartier de la Gare Roubaix

Arrivée vers 11h30/12h00 Association le Camion 7, rue Archimède Roubaix

VivacitéS Nord Pas de calais vous propose ce parcours entre l’Alma et l’Union. Un secteur en renouvellement depuis près d’un demi-siècle. Un moment pour réinterroger les projets des années 80, et faire un point sur l’actualité du site de l’Union.

Le 5 septembre 1979 on pouvait lire dans Nord Éclair : « Ce quartier de Roubaix devient une sorte de laboratoire d’essai des idées neuves ».

L’Alma est actuellement en secteur ANRU et NPNRU (nouveau programme national de rénovation urbaine). Un projet de développement qui reste à redéfinir avec les bailleurs sociaux. De nombreuses problématiques sociales existent.

La capacité à mettre en relation le secteur Gare-Campus avec l’Union est questionnée.

Le quartier de l’Alma comprend un secteur de logements anciens au nord avec un bâti plutôt dégradé. Des logements collectifs construits dans les années 80 et l’emprise de la redoute au sud du quartier. Les diagnostics techniques et sociaux sont en cours du côté des bailleurs (LMH, Nord Artois) la dédensification du quartier est envisagée, mais la clientèle est difficile à trouver pour créer de la mixité. Pour diversifier le quartier, la collectivité a favorisé l’implantation de services rue du Fontenoy ce qui a déjà donné lieu à quelques démolitions du projet initial.

Du côté de la Redoute une partie de l’activité se redéploye vers le e.commerce, rachat par l’EPF des bâtiments vides pour recyclage en activité économique. La nouvelle équipe municipale développe le programme « Blanchemaille e.commerce » qui s’ancre dans l’un des bâtiments et est accompagné par Euratechnologie.

l’Union:

La MEL maître d’ouvrage,  a confié une concession de 22 ans à la SEM VR qui est l’aménageur, les villes ont un rôle de maître d’ouvrage associé.

Actuellement le projet est entre deux Master plans. On continue à construire ce qui a été validé. La mission de l’agence Reichen se termine. La mission va être renouvelée avec une nouvelle équipe.

Après un audit du projet, la nouvelle équipe pourra remettre à jour le master plan puis faire de nouvelles propositions secteur par secteur.

La balade a permis de voir différentes réalisations et lieux à enjeux. La dernière étape permettra de faire connaissance avec l’association le Camion.

Cette balade a été préparée par Marie-Claire Mourouvin pour VivaCitéS NPDC.

Casse-croûte du vendredi 18 mars 2016

« L’ÎLOT BON SECOURS, UN HABITAT INTERGENERATIONEL A ARRAS »

Par Renald Sourisse, Responsable R&D Vieillissement, handicap, précarité, Direction de l’Innovation et du Développement, Pas de Calais Habitat

L’îlot Bon Secours est un projet intergénérationnel dont l’objectif est de concilier innovation, mixité sociale et intergénérationnelle.

La destination première de ce lieu a été d’être un dispensaire de soins au service des personnes défavorisées, puis, agrandi, il est devenu une maternité. C’est au début des années 2000, que Pas-de-Calais Habitat a racheté à l’évêché ces bâtiments et les a convertis en résidence intergénérationnelle avec le maintien de sa mission sociale. L’îlot Bon Secours est alors devenu un lieu de vie destiné à accueillir différentes catégories de personnes : couples avec ou sans enfants, familles monoparentales, célibataires, personnes âgées, jeunes adultes trisomiques. Les premiers locataires sont arrivés en décembre 2010.

Avec pour objectif de combattre les solitudes et de développer les solidarités entre voisins et avec l’environnement proche, le bailleur a créé des «  espaces de vie collective » au milieu des logements sociaux. On trouve un « kiosque de services » avec un café associatif devenu le lieu de rendez-vous des locataires de tous âges. Ce kiosque est animé aujourd’hui principalement par les locataires. On trouve aussi « une salle de vie », une conciergerie mettant en relation usagers et fournisseurs de services de proximité et une crèche d’entreprise. Dans ces espaces sont organisés différents ateliers qui contribuent à structurer les temps de vie collective et qui permettent aux locataires âgés de tisser des liens, d’échanger des services et d’élaborer des projets communs. Une animatrice intergénérationnelle est présente. Par ailleurs les habitants ont à disposition des tablettes numériques, simples d’utilisation, qui leur donnent la possibilité de communiquer entre eux, avec la conciergerie et le quartier.

Par cette expérimentation, Pas-de-Calais habitat souhaite créer un système à vocation universelle adapté tant aux personnes âgées qu’aux personnes en situation de handicap basé sur l’innovation sociale et technologique. Le locataire est placé au cœur de l’innovation et est impliqué dans la coproduction de nouveaux modes de consommation du logement et de nouveaux outils numériques.

 

Horaires : 12h15-14h00

 Lieux : 7, place de la préfecture, Arras

 PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 18 mars à 8h00.

ccdu18oct ccdu18oct

Casse-croûte du vendredi 26 février 2016

«LE DEBAT CITOYEN PLANETAIRE SUR LE CLIMAT ET L’ENERGIE, A LILLE»

VivaCitéS Nord – Pas de Calais

Réseau régional pour l’éducation à l’environnement urbain

Par François Moreau, coordinateur de la stratégie régionale d’écocitoyenneté tout au long de la vie à la Région Nord Pas de Calais – Picardie

 

Le 6 juin 2015 a eu lieu le débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie (« World Wide Views on Climate and Energy »). Organisé simultanément dans 97 lieux de débats sur les 5 continents, rassemblant au total 10 000 participants dans 76 pays, il s’agit du plus important débat jamais organisé au monde dans ces conditions. L’enjeu de ce débat était lui aussi important puisqu’il s’agissait de permettre à tous ces citoyens de s’exprimer sur les négociations en cours dans le cadre de la préparation de la COP 21.

 

La méthode particulière utilisée pour ce débat visait à permettre à des citoyens « lambda », tirés au sort et constituant un panel diversifié, de formuler des avis éclairés sur des sujets complexes, en évitant deux écueils : celui d’une simplification extrême et celui du phagocytage par les experts et les lobbies. Pour cela, les participants bénéficient en amont du débat d’une information neutre, validée par un comité scientifique. Le débat leur permet ensuite de confronter leurs points de vue et leurs expériences dans des espaces de discussion en petits groupes, propices à l’expression de chacun et accompagnés par un facilitateur de débat. Ces débats se terminent enfin par un ensemble de votes individuels et confidentiels, permettant de recueillir les avis de chacun de façon libre et sincère.

 

Les positions des citoyens ainsi obtenues, par pays, par continent, permettent d’éclairer sous un jour nouveau des sujets de de négociations habituellement présentés par les médias sous l’angle de rapports de force entre les gouvernants des nations.

 

Un de ces débats a été organisé à Lille au siège du Conseil régional. Une partie des participants a pu continuer de porter cette parole citoyenne en témoignant lors de plusieurs conférences organisées au Bourget, durant la COP 21, au sein de « l’Espace Génération Climat » (le village de la société civile).

 

Horaires : 12h15-14h00

 

Lieux : MRES, 23 rue Gosselet Lille

 

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 26 février à 8h00.

 

 

Vous propose les dates de nos casse-croûtes 2016 (à confirmer):

 

Vendredi 18 mars Habitat intergénérationnel, Ilot Bonsecours à Arras
Vendredi 22 avril Unité de production fivoise à Lille Fives
Vendredi 20 mai Le jardin du hêtre à Roubaix
Vendredi 17 juin Centre d’interprétation nature, Parc des îles à Drocourt
Vendredi 16 septembre Cartographie patrimoniale à Tourcoing
Vendredi 14 octobre Tiers lieu collectif, Fives Cail Babcock à Lille Fives
Vendredi 18 novembre Learning Center, Université de Lille 1 à Villeneuve d’Ascq
Vendredi 9 décembre Maison du projet, La Lainière à Roubaix

 

 

Vous propose la date de l’AG de l’association VivaCitéS Nord Pas de calais

Mercredi 16 mars 12h30/14h00 à la MRES Bilan et perspectives de l’association.

 

Vous propose les dates de nos balades urbaines 2016 :

Samedi 30 avril De l’Alma à l’Union
Samedi 21 mai ou 11 juin Bois Blanc au fil de l’eau
Samedi 24 septembre De la Deûle à la Lys

 

Vous propose les dates d’autres événements en 2016 :

Mercredi 20 avril 14h30/17h00 Découverte de l’Union sur le thème de la densité sous le regard d’un sociologue (avec la SEM-VR et la Maison de l’Union)
Mercredi 27 avril 14h30/17h00 Découverte de l’Union sur le thème de la densité sous le regard d’un urbaniste (avec la SEM-VR et la Maison de l’Union)
Mercredi 11 mai 18h00 Conférence/Débat autour de la densité à la Maison de l’Union (suite des deux balades découverte, avec la SEM-VR)
Samedi 2 et/ou dimanche 3 juillet Vernissage urbain de l’exposition STRATES

 

Vous propose enfin notre Saint Urbain 2016 :

Lundi 19 décembre Surprise de la Saint Urbain

(Toutes les dates seront confirmées en cours d’année)

 

Et sans doute d’autres surprises selon opportunités.

 

 

Vous informe :

A partir du Samedi 20 février, cycle de conférences « Trajectoires politiques du XXIe siècle : démocratie, citoyenneté, participation » proposé par le Learning center « ville durable » de Dunkerque. Il accompagne l’exposition temporaire « Simone et Lucien Kroll : une architecture habitée » (30/01 > 19/06/16).
A une époque où la politique n’a plus bonne presse, où la défiance a pris le pas sur la confiance et où le divorce entre la société et la classe politique est consommé, il est urgent de dégager des pistes de renouvellement des expériences démocratiques au sein de nos territoires…

–          Samedi 20 février 2016, 14h 30 « De quoi la démocratie est-elle le nom ? ». Avec Ali KEBIR, Philosophe, doctorant à l’université de Rennes 1, auteur de « Sortir de la démocratie » (l’Harmattan, 2015).

–          Samedi 19 mars 2016, 14h 30 « Vous avez dit éducation populaire ? ». Avec Hugues BAZIN, Chercheur indépendant en sciences sociales, coordinateur du Laboratoire d’Innovation Sociale par la Recherche-Action et Joackim REBECCA, Sociologue et ancien membre de la SCOP d’éducation populaire Le Pavé.

–          Samedi 23 avril 2016, 14h 30 « Pourquoi faire participer les habitants ? ». Avec Patrick NORYNBERG, Directeur Général des Services de la ville de Stains et Guillaume FABUREL, Géographe, Professeur à l’Université Lumière Lyon II.

–          Samedi 21 mai 2016, 14h 30 « Changer la ville pour changer la vie ? ». Avec Hacène BELMESSOUS, Journaliste et chercheur indépendant, auteur de « Le grand Paris du séparatisme social » (Post Editions, 2015).

–          Samedi 18 juin 2016, 14h 30 « Trajectoires révolutionnaires ». Avec le Collectif Mauvaise Troupe, auteur de « Constellations : trajectoires révolutionnaires du jeune XXIe siècle » (L’Eclat, 2014).

Les conférences sont gratuites. Elles seront annoncées au fur et à mesure sur le site et le Facebook de la Halle aux sucres – www.halleauxsucres.com//  www.facebook.com/halleauxsucres

Lieu : Halle aux sucres / Auditorium / 9003 route du quai Freycinet 3 – 59 140 DUNKERQUE

Contact : Richard Pereira de Moura, Coordinateur Scientifique, richard.pereira@cud.fr
… et aussi Mardi 23 février 14h00, inauguration officielle du Learning center « ville durable » de Dunkerque. En présence de Xavier Bertrand, Président de Région Nord Pas de Calais Picardie et Patrice Vergriete, Président de la Communauté urbaine de Dunkerque. Ouvert à tous.

 

Jeudi 25 février à 18h30 Projection / débat « LA GRANDE CONVERSATION : L’HERITAGE DE JEAN-PIERRE WATEL ».

Lieu : CAUE du Nord (98 rue des stations à Lille). Gratuit.
Chapitre 1 en libre lecture : http://www.caue-nord.com/index.php/k2-mozaix/k2-video-blog/598-hommage-a-jean-pierre-watel-1933-2016-chapitre-1-l-intimite

Samedi 27 février 9h30-12h, visite de quartier « Et si l’Epi de Soil était une zone de transition écologique ? ». Dans le prolongement des transformations urbaines du quartier de Lille-Sud et des réflexions entamées par les associations sur ce micro-territoire, les étudiants du parcours Ecodev en Master Urbanisme et Aménagement de l’IAUL (Université de Lille) ainsi qu’Entrelianes, Paroles d’Habitants et la Maison du Projet vous invitent. Cette balade sera suivie d’une présentation de maquettes réalisées par les étudiants pour imaginer de nouveaux aménagements pour l’Epi de Soil.

Lieu du rendez-vous : station de métro CHR B Calmette à 9h30.

La visite se terminera dans l’espace de convivialité des associations Paroles d’Habitants et Entrelianes (13, rue JB Clément à Lille).

Inscription souhaitée maisonduprojet@mairie-lille.fr

Samedi 5 mars 16h00/19h00. Lancement de la 15ème édition des « Fenêtres qui parlent » (qui se passera du 11 mars au 3 avril 2016). Venez partager un moment fraternel, convivial, enrichissant à la rencontre des habitants organisateurs, des artistes. Inauguration de la carte interactive des fenêtres qui parlent, performances, débat et pot de l’amitié.

Lieu : au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc Lille Centre

 

A partir du vendredi 11 mars et jusqu’au dimanche 3 avril,  15ème édition des « fenêtres qui parlent ». 14 communes et 21 quartiers accueilleront l’événement. Durant 3 semaines et 4 week-ends, les rues redeviennent des espaces à vivre collectivement… Avec la complicité des habitants, les artistes se prêtent au jeu de la confrontation de leurs œuvres, au regard des passants.

Tout le programme sur www.lesfenetresquiparlent.org

La présentation de Réso Asso Métro, collectif d’association d’habitants de la métropole lilloise : www.resoassometro.org

 

Mercredi 9 mars 9h30/19h00, journée « Cartographies participatives, enjeux de pouvoirs »

Ateliers le matin : Cyclabilité avec l’association Droit au Vélo – ADAV ; Cartographie subjective avec Catherine Jourdan, Psychologue, artiste documentaire ; Open street map

Après-midi conférences et table rondes : Cartographies participatives en contexte autochtone : quelles cartes, pour qui et pour quoi ? Une cartographie au service des citoyens ? Cartes participatives, des cartes hors de la cartographie

Lieu : Espace Culture – Cité scientifique

59655 Villeneuve d’Ascq Cedex

Organisé par : Espace Culture – Université de Lille, Sciences et Technologies

Informations :

http://culture.univ-lille1.fr/agenda/2015-2016/cycle-carte/article/cartographies-participatives-enjeux-de-pouvoirs-1.html

Entrée libre sur inscription :

https://www.eventbrite.fr/e/billets-cartographies-participatives-enjeux-de-pouvoirs-ateliers-19925937014

 

Vendredi 11 mars 18h30 temps d’échanges et de débat « Jardin habitant, jardin citoyen
Jardiner c’est donner le temps au projet de mûrir… ». A l’occasion de la clôture de l’exposition « Garten /Jardins ». Le jardin a toujours été un lieu de refuge, où se lit autant la personnalité du jardinier que les mouvements culturels du moment.

Viendront parler de leur approche du jardin : Nathalie Van Bost, chercheur et Hubert Bouvet, photographe à l’Inventaire Régional, Raphael Allessandri de la mission Bassin Minier Unesco, Patrick Le Bellec et Anne Rivollet, de la mission Art et Espace Public de la Ville de Dunkerque, Violaine Musso et Pascaline Boyron, paysagistes pour le collectif les Saprophytes (Lille). Interventions /débat animés par Anne Braquet, Paysagiste au CAUE du Nord.
Lieu : CAUE du Nord, 98 rue des Stations à LILLE. Métro Cormontaigne.

 

 

Mardi 17 et mercredi 18 mai. Séminaire européen « mobilisation citoyenne autour des communs urbains et des jachères industrielles… tous acteurs pour des territoires en mutation ». Plus d’infos à venir

 

Casse-croûte du vendredi 29 janvier 2016

« SMARTHOME BY CITC, EURATECHNOLOGIE, A LILLE»

VivaCitéS Nord – Pas de Calais

Réseau régional pour l’éducation à l’environnement urbain

Par Pierrick Mirabel, Ingénieur R&D chez CITC EuraRFID

Le projet SmartHome a l’ambition de répondre aux grands enjeux des habitations et des quartiers de demain. Parmi ces enjeux nous pouvons citer : la gestion énergétique responsable, l’accessibilité et l’autonomie, le confort, le lien social avec notamment la dimension de communautés de quartiers connectées, les services de vie quotidienne, la solidarité, le bienvieillir, les loisirs et l’optimisation du budget des ménages. On parle d’habitat et de bâtiment intelligent ou encore d’habitat connecté. Le projet SmartHome s’est traduit par l’ouverture au public depuis 2015 et pour quelques semaines encore d’un espace au sein de l’Atrium d’Euratechnologies. Ont été reproduites plusieurs pièces d’une maison dans lesquelles sont présentées différents objets technologiques issus d’innovations récentes. Cette exposition a été montée par le CITC en relation avec de nombreux partenaires publics et privés.

 

Le CTIC (Centre d’Innovation des Technologies sans Contact) est un centre de ressources, de formation, de conseil, d’expertise et d’expérimentation sur les technologies sans contact et l’Internet des objets. Il a pour mission principale de favoriser l’appropriation des technologies sans contact par les entreprises, les acteurs publics et le grand public, et de valoriser les travaux de recherche, tout en veillant à l’émergence de solutions standardisées et interopérables, et en anticipant les mutations économiques et sociétales induites par le déploiement des projets innovants.

Le CITC initie et pilote des projets de recherche intégrative et collaborative, développe des plates-formes de tests grandeur nature et accompagne ses adhérents dans leurs projets en leur proposant conseil, expertise, expérimentation et pré-certification.

Le CITC a également un rôle de sensibilisation, de valorisation et de promotion des technologies sans contact auprès de l’écosystème régional et national, rôle qu’elle assure notamment par le biais de l’organisation de séminaires, de conférences, de congrès, par l’animation de salons, et par la création de démonstrateurs à échelle humaine. C’est dans ce cadre que le CITC a initié le projet SmartHome.

 

Euratechnologies est un parc d’activités aménagé dans le quartier Bois-Blancs avec comme élément central l’ancienne usine textile Le Blan-Lafont reconvertie. Euratechnologies favorise le développement économique et social par le transfert de technologies et l’innovation et travaille au rapprochement des mondes de la recherche, de l’enseignement supérieur et de l’économie. Cela se traduit par plusieurs axes d’intervention : accompagner les entreprises du pôle dans leur développement technologique, commercial et stratégique ; favoriser l’émergence de projets TIC et de nouveaux talents ; proposer des outils et un environnement répondant aux besoins des entreprises.

 

Pierrick Mirabel possède un profil dit « scientifique », cependant, sensible aux enjeux environnementaux, sociaux, économiques ou culturels  inhérents au développement perpétuel des villes, il complète ses compétences dans le mastère spécialisé Créacity.

 

Horaires : 12h15-14h00

 

Lieux : 165, avenue de Bretagne, Lille. Métro Bois-Blancs ou Canteleu. Entrée par l’accueil public entre les deux bâtiments Le Blan et Lafont.

 

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 29 janvier à 8h00.

 

 

Vous propose les dates de nos casse-croûtes 2016 (à confirmer):

 

Vendredi 26 février Conférence de citoyens Climat
Vendredi 18 mars Habitat intergénérationnel, Ilot Bonsecours à Arras
Vendredi 22 avril Unité de production fivoise à Lille Fives
Vendredi 20 mai Le jardin du hêtre à Roubaix
Vendredi 17 juin Centre d’interprétation nature, Parc des îles à Drocourt
Vendredi 16 septembre Cartographie patrimoniale à Tourcoing
Vendredi 14 octobre Tiers lieu collectif, Fives Cail Babcock à Lille Fives
Vendredi 18 novembre Learning Center, Université de Lille 1 à Villeneuve d’Ascq
Vendredi 9 décembre Maison du projet, La Lainière à Roubaix

 

 

Vous propose la date de l’AG de l’association VivaCitéS Nord Pas de calais

Mercredi 16 mars 12h30/14h00 à la MRES Bilan et perspectives de l’association.

 

Vous propose les dates de nos balades urbaines 2016 :

Samedi 30 avril De l’Alma à l’Union
Samedi 21 mai ou 11 juin Bois Blanc au fil de l’eau
Samedi 24 septembre De la Deûle à la Lys

 

Vous propose les dates d’autres événements en 2016 :

Mercredi 20 avril 14h30/17h00 Découverte de l’Union sur le thème de la densité sous le regard d’un sociologue (avec la SEM-VR et la Maison de l’Union)
Mercredi 27 avril 14h30/17h00 Découverte de l’Union sur le thème de la densité sous le regard d’un urbaniste (avec la SEM-VR et la Maison de l’Union)
Mercredi 11 mai 18h00 Conférence/Débat autour de la densité à la Maison de l’Union (suite des deux balades découverte, avec la SEM-VR)
Samedi 2 et/ou dimanche 3 juillet Vernissage urbain de l’exposition STRATES

 

Vous propose enfin notre Saint Urbain 2016 :

Lundi 19 décembre Surprise de la Saint Urbain

(Toutes les dates seront confirmées en cours d’année)

 

Et sans doute d’autres surprises selon opportunités.

 

 

Vous informe :

 

Mercredi 20 janvier 18h30 vernissage de l’exposition GARTEN / JARDINS. La partie GARTEN est coproduite par ParisBerlin fotogroup et le Goethe Institut Paris. Elle présente les travaux de 10 photographes qui font apparaître le jardin comme un lieu d’échange entre l’homme et la nature. La partie JARDINS a été imaginée à partir du travail photographique d’Hubert Bouvet d’ « habitants paysagistes » et les observations du territoire départemental par le CAUE du Nord.

Lieu : le lieu partagé du CAUE du Nord, 98 rue des stations 59000 Lille. Métro Cormontaigne.

Exposition visible du 21 janvier au 11 mars.

Plus d’infos sur : http://1qyq.mj.am/nl/1qyq/1k57v.html?a=kDrxNC&b=386b1b94&c=1qyq&d=49397898&e=fa16f445&email=ffrigout%40caue-nord.com

A cette occasion, l’Archi Conversation #19 sur le jardin du Lansau a été produite. Elle est visible sur :

http://www.caue-nord.com/index.php/2015-03-16-16-58-37/video-archi-conversations

Jeudi 21 janvier à 18h30, rencontre « Lutte urbaine, participation et démocratie d’interpellation à l’Alma-gare » par Paula Cossart et Julien Talpin, auteurs du livre éponyme.

Ce livre revient sur une lutte urbaine mythique des années 1970-1980 pour montrer que le remède face aux inégalités, à la xénophobie ou au conservatisme n’est pas moins mais davantage de démocratie. Dans un quartier pauvre de Roubaix, l’Alma-Gare, la mobilisation des habitants contre la destruction de leurs logements est un succès : ils redessinent les plans et donnent forme à un quartier conforme à leurs aspirations. Des expérimentations d’autogestion sont alors lancées pour organiser la vie sociale différemment. Cette histoire illustre dès lors un réel pouvoir d’agir des classes populaires. Mais à mesure que la dynamique s’étiole, le quartier devient peu à peu une zone de relégation sociale. Cet ouvrage montre comment les quartiers populaires peuvent se mobiliser, mais aussi pourquoi ils sont souvent devenus des espaces ségrégés. En analysant les réussites comme les difficultés de l’Alma-Gare, les auteurs donnent des clefs pour l’avènement d’une démocratie participative exigeante qui ne soit pas un nouvel outil de domination des plus faibles. Ce livre s’adresse à tous les citoyens soucieux d’un approfondissement de la démocratie et qui cherchent des alternatives face à la marginalisation des classes populaires.

Dans le cadre des cours du soir de l’Université Populaire et Citoyenne de Roubaix.

Lieu : Médiathèque de Roubaix.


Samedi 30 janvier à 18h00, conversation et vernissage de la nouvelle exposition temporaire du Learning Center Ville Durable « Simone et Lucien Kroll : une architecture habitée ». Banale, participative, adaptable, hétérogène, paysagère, écologique-en un mot humaine! L’architecture est humaine parce qu’elle est habitée par des habitants tout simplement.

Une belle leçon défendue avec force et convictions depuis plus de cinquante ans dans les idées et dans les faits par Simone et Lucien Kroll. Créée au Lieu Unique en 2013 par Patrick Bouchain, cette exposition propose une lecture sélective des réalisations de l’atelier Kroll dans une toute nouvelle scénographie imaginée et réalisée par le collectif ETC, les Saprophytes et le Studio Agnès Dahan.

La conversation avec le public se fera en présence de Simone et Lucien Kroll.

Lieu : auditorium de la Halle aux sucres, 9003 Route du Quai Freycinet 3, 59140 Dunkerque.

Plus d’infos sur le Learning Center : http://learningcenters.nordpasdecalais.fr/ville-durable/fr

 

VivaCitéS Nord Pas de Calais 23 rue Gosselet 59 000 Lille – Tél. c/o Présidente 06 80 15 35 58 beatrice.auxent@nordnet.fr  – www.vivacites-npdc.org

 

ccdu29oct ccdu29oct2