« Casse-croûte » du vendredi 19 mars 2021 (Visio 12h00/13h30)

Outils pour la formation des élu.e.s à la transition écologique : quels impacts ?

par Emmanuel Bertin, directeur du CERDD

On aurait pu dire aussi :

La formation des élu.es est-elle un outil des transitions ?

Quelle formation des décideurs pour accélérer les transitions ?

Au cœur d’une décennie pour réussir les transitions, l’enjeu de formation pour engager les transformations est réapparu de façon évidente. La jeunesse se mobilise et aiguillonne les décideurs d’aujourd’hui, toutefois nous ne pouvons attendre que cette « génération du siècle » soit aux manettes : les élu.es d’aujourd’hui sont ceux, celles qui doivent engager les transitions vers un nouveau modèle de société.

Le Cerdd propose d’explorer ce contexte, d’identifier les limites actuelles du système de formation, de découvrir ensemble quelques dispositifs nouveaux qui invitent à déclencher des mécanismes d’engagement, de conduite du changement.

5 dispositifs :

Le CERDD, c’est aussi une mine de ressources à découvrir

http://www.cerdd.org/

Pour s’abonner à la lettre d’information

http://www.cerdd.org/Mes-abonnements

Horaires : 12h00-13h30

Lieu : en visio

PAF : gratuit

Inscription auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 19 mars à 8h00 pour recevoir le lien visio.

Casse-croûte » du vendredi 19 février 2021 (Visio)

La ville et le jeu. Publications et journée nationale.

Par Maryvonne Prévot et Eric Monin

La ville se « gamifie » et le jeu s’urbanise-t-il ? Quels sont les enjeux de la gamification des pratiques professionnelles de fabrication de la ville, tant dans les bureaux d’études, qu’en matière de transition environnementale et de participation ? Que nous disent plus spécifiquement les interfaces vidéoludiques de la ville, des territoires et de leur fabrique ? Peut-on mesurer l’impact de la culture vidéoludique chez les professionnel-le-s de la fabrique de la ville, leur imaginaire, tout en imaginant en retour la fabrique de la ville et ses enjeux comme source d’inspiration pour les professionnel-le-s du jeu vidéo ? Dans quelle mesure, enfin, peut-on vérifier l’émergence du jeu vidéo comme possible outil d’empowerment ?

La complexité des situations, l’imbrication des échelles, la multitude des publics concernés nous invitent à imaginer d’autres formes d’intelligence collective pour mieux comprendre les mutations à l’œuvre et ainsi participer à la construction de nouveaux modes de collaborations tant pour la recherche que pour la fabrique des territoires.

Maryvonne Prévot, historienne de formation, MCF-HDR en aménagement et urbanisme à Polytech-Lille et à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Lille viendra présenter deux ouvrages collectifs qu’elle a dirigés sur le thème de l’urbanisme, l’architecture et le jeu ainsi que la prochaine Journée nationale de l’ingénieur qui aura lieu à Polytech-Lille sous sa direction scientifique, le 11 mars 2021 sur le thème : « Jouer l’ingénieur et l’aménageur ».

Elle sera accompagnée d’Eric Monin, enseignant à l’ENSAPL.

Prévot Maryvonne, Monin Eric, Douay Nicolas (coord), L’urbanisme, l’architecture et le jeu, Presses Universitaires du Septentrion ((https://books.openedition.org/septentrion/91778?lang=fr) et Prévot Maryvonne et Buyck Jennifer (coord), « L’urbanisme, l’architecture et le jeu vidéo: que fabrique le Game Design ? », Géographies et culture, n° 109https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=65078

Horaires : 12h15-13h30

Lieu : en visio

PAF : gratuit

Inscription auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 19 février à 8h00 pour recevoir le lien visio.

Casse-croûte du vendredi 22 janvier 2021 (Visio)

Actions de prévention des risques technologiques majeurs

Avec Anita Villers, vice-présidente EDA (Environnement Développement Alternatif)

L’association EDA a été créée par Danièle Poliautre, en 1990, après la découverte d’une pollution majeure aux métaux lourds autour du site de Métaleurop au Sud de Lille.

Depuis l’association EDA n’a eu de cesse de proposer des solutions pour un Développement Alternatif, plus respectueux des Hommes et de la Nature.

Elle est indépendante de toute opinion politique, philosophique ou religieuse. Ses membres veulent contribuer à promouvoir un développement moins destructeur, plus harmonieux et plus solidaire.

Sa spécificité : la transversalité eau air énergie déchets pour l’aménagement du territoire/habitat et transport – Santé/Environnement indissociables – impacts de nos comportements recherches : sols pollués/conséquences risques majeurs (nucléaires).

Dans le cadre de la loi sur la transparence de 2006, l’association Environnement Développement Alternatif (EDA) participe depuis plus de dix ans à diverses commissions (post accident – déchets) au sein de l’Autorité de Sûreté Nucléaire et de l’ANCCLI Association Nationale des comités et commissions d’information.

Pour la première fois, une concertation à propos du 5ème Plan National de Gestion Matières et Déchets Radioactifs (PNGMDR) a lieu de septembre 2020 au 8 mars 2021. A l’heure des futurs choix  en matière de transition énergétique il semble important d’apporter quelques informations sur l’extrême complexité de la gestion actuelle des déchets nucléaires afin de pouvoir participer, le plus nombreux possible, à cette concertation inédite.

Pour en savoir plus sur EDA :

Autres liens utiles pour la concertation : 

Inventaire : https://www.andra.fr/sites/default/files/2020-02/Andra-MAJ_Essentiels_2020-Web.pdf

Demande Autorisation Création Cigeo – DAC :  https://www.cne2.fr/images/M_images/cigeo

Donner un avis : https://www.concertation-pngmdr.fr/concertation/concertation-relative-a-cinquieme-edition-du-plan

Participer en ligne : https://www.concertation-pngmdr.fr/participer/participer-ligne

Horaires : 12h15-13h30

Lieu : en visio

PAF : gratuit

Inscription auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 22 janvier à 8h00 pour recevoir le lien visio.

En raison des conditions actuelles de confinement, les deux temps de casse-croûte prévus en novembre et décembre sont reportés en 2021.

Casse-croûte du vendredi 6 novembre 12h15/14h00

EN VISIO

Numérique et développement durable

Avec Eric Vidalenc auteur de « Pour une écologie numérique » Introduction par Dominique Favrez ambassadeur du développement durable CERDD

Le numérique permet-il la dématérialisation ? Quels usages pour un mieux-vivre et quelle gouvernance démocratique ? Alliées ou ennemies, la transition énergétique et la transition numérique ? Face à l’urgence climatique, que faire ? Revenir en arrière ?

En détaillant les atouts et les écueils de nombreuses pistes (smart cities, voitures connectées, champs numériques, industries 4.0…), Éric Vidalenc nous invite à « remettre le numérique à sa place » : celle qui pourra nous apporter un mieux-être réel et davantage d’autonomie dans un monde plus juste et plus sobre.

Voir aussi :

Publication du CERDD :

Horaires : 12h15/14h00 – EN VISIO

Inscriptions auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 28 octobre à 8h00.

Le lien visio vous sera adressé en retour.

Casse-croûte du vendredi 16 octobre 2020

Développer les énergies renouvelables citoyennes

Par Guillaume Flament, Chargé de mission Développement de projets photovoltaïques collectifs citoyens – SOLIS

et Xavier Galand, directeur MRES

Le scénario Négawatt 2017-2050 réaffirme qu’il est possible de couvrir la totalité des besoins énergétiques de la France par des sources renouvelables à l’horizon 2050, dans un mix biomasse solide, éolien, photovoltaïque et biogaz.

SOLIS, est une association qui a monté en 2013 une coopérative citoyenne de production locale d’électricité via des toitures solaires photovoltaïques. Le modèle est celui-ci : collectivités locales et citoyens investissent ensemble dans des toitures solaires installées sur des bâtiments et équipements collectifs (écoles, gymnases, églises…).

SOLIS et la MRES organisent des événements, qui prennent différentes formes, et qui visent à mobiliser les citoyens sur des actions concrètes de la transition et les décider à investir, localement, sur des projets de production d’ENR.

SOLIS est membre du réseau national Energie Partagée, dont la charte définit les projets citoyens en fonction de 4 critères.

Ancrage local

Les habitants et/ou collectivités sont parties prenantes, le plus tôt possible et pendant toute la durée d’exploitation du projet

Gouvernance démocratique

Transparence + principe coopératif : même minoritaires dans le capital, les acteurs locaux et citoyens gardent la maîtrise des grandes décisions sur le long terme

Exigence écologique

Le projet minimise son impact local et global, et s’inscrit durablement dans une logique de réduction des consommations d’énergie.

Démarche non spéculative

Les actionnaires restent sur le long terme dans le projet et consacrent une partie de la valeur du projet au développement territorial

Suite à l’évolution statutaire de l’association Solaire en Nord en mars 2020, dès 2021, l’association Solaire en Nord reprendra l’intégralité des missions de l’association Solis, Solaire en Nord devenant votre interlocuteur unique sur le thème de l’énergie solaire.

Description : bandeau solis solaire en nord

Horaires : 12h15-14h00 

Lieu : MRES 5 rue Jules de Vicq Lille Métro Fives Salle BinBin (19 places)

PAF : 6 euros (pour les sandwichs-boisson-dessert) inscriptions auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 16octobre à 8h00.

Suggestion : apporter votre verre pour éviter trop de gobelets jetables.

Prenez vos masques pour respecter les consignes sanitaires

Casse-croûte créatif ambulant le vendredi 9 octobre 12h15/14h00

La Solfé : vers une « green line » lilloise – La « Rijsel groene lijn »

Préparé par VivaCitéS HdF avec l’appui de l’association Saint Michel en transition

La ville de Lille a décidé « une métamorphose paysagère de la rue Solferino avec pour objectif de poursuivre son apaisement en lui donnant un nouveau profil ».  Elle a engagé une participation citoyenne sur un premier tronçon de la place Philippe Lebon à la place Jeanne d’Arc.

VivaCitéS, avec la complicité de Saint Michel en transition, vous propose de contribuer en se positionnant à la grande échelle : celle de la rue Solferino dans toute sa longueur, l’échelle de la ville, celle de sa dimension historique.

Retrouvons l’âme des flâneries du XVIIième siècle, dans les prés et potagers adossés à la fortification de Vauban, futur  boulevard de la Liberté. Renouvelons  les ambitions de l’agrandissement de 1858 qui scella l’union des  communes de Lille, Wazemmes et Moulins.

Une balade piétonne, sur cet axe structurant qui conduit de la gare de marchandises au port fluvial, des fiers bâtiments universitaires néo-classique à la néo-gothique Catho, de l’hôtel Maréchal au Palais Rameau, du parc rouge au verger des pommes et poires.

Parcours de la balade : (modifiable en fonction du vent et de l’inspiration)

            Prologue masqué, à 12h, rue Gosselet au droit du parc rouge

            12h15 Place Philippe Lebon

            12h35 théâtre Sébastopol

            12h50 angle Gambetta

            13h10  verger

13h20  Palais Rameau ou lieu proche (les sandwichs nous y attendent)

           Partage des émotions, des rêves, des envies…

Ce casse-croûte est inscrit dans le programme de l’avant-goût de la biennale de cartographie #2 (avec Interphaz organisateur principal et VivaCitéS HdF et ADULM co-organisateurs).

Voici le lien au programme complet

Prenez vos masques pour respecter les consignes sanitaires

Horaires : 14h15/14h00

Lieu : RV Place Philippe Lebon à Lille puis déambulation

PAF : 6 euros (sandwichs/boisson/dessert). Inscriptions auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 9 octobre à 8h00.

Casse-croûte du vendredi 2 octobre en présentiel 12H15-14H

Accueillir et gérer la biodiversité au lycée

Avec Christelle Gadenne d’ENRx et Manuel Pirot enseignant SVT Lycée Pasteur Lille.

Depuis 2018, la Région Hauts-de-France a souhaité mettre en place un appel à projet Génération+Biodiv, qui comprend sensiblement les mêmes objectifs que Biodiver’lycées (Région Nord Pas de Calais) et qui s’adresse maintenant aux lycées des deux académies (Lille et Amiens).

Dans ce nouveau contexte, ENRx (Espaces Naturels Régionaux) produit des outils numériques pour accompagner les lycées dans l’écriture du projet et du cheminement pédagogique.

Le nouveau guide méthodologique « Accueillir et gérer la biodiversité au lycée » a été conçu pour faciliter une culture régionale de la biodiversité des équipes enseignantes, depuis l’immersion en milieu naturel jusqu’à la création d’espaces dédiés à la biodiversité locale au sein du lycée.

Les 460 lycées des Hauts-de-France sont invités à télécharger l’outil numérique de 48 pages sur enrx.fr à la rubrique lycées naturels : http://www.enrx.fr/Ecocitoyennete/Lycees-naturels

De 2010 à 2018, ENRx a initié, avec l’Académie de Lille, Biodiver’lycées, un programme d’accompagnement des lycées dans la réalisation d’actions dédiées à la biodiversité régionale.

Principal objectif : faire découvrir, comprendre et agir les élèves en faveur de la biodiversité en impliquant les équipes enseignantes, des structures d’éducation à l’environnement et bien-sûr les élèves.

Déroulé :

12h15-13h00 : accueil par Manuel PIROT, enseignant de SVT au lycée Pasteur (+ peut-être 2 élèves du club). Visite découverte dans l’enceinte du lycée des multiples créations d’espaces dédiés à l’accueil de la biodiversité depuis le creusement des mares jusqu’à la réalisation d’un verger en permaculture, en passant par les ruches…

13h00-14h00 : Christelle GADENNE, chargée de mission EDD à Espaces naturels régionaux, présentera la mission d’ENRx dédiée aux lycées.

Prenez vos masques pour respecter les consignes sanitaires

Horaires : 12h15-14h00 

Lieu : Lycée Pasteur 1 Rue des Urbanistes Lille

PAF : 6 euros (pour les sandwichs-boisson-dessert) inscriptions auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 2 octobre à 8h00.

Suggestion : apporter votre verre pour éviter trop de gobelets jetables.

Casse-croûte créatif le vendredi 25 septembre en présentiel 12h15/14h00

Vers des collectifs d’habitants « Habiter2030 »

En juillet 2019, l’équipe régionale Habiter2030 remportait la prestigieuse compétition internationale Solar Decathlon Europe 2019 (10 épreuves). Elle proposait de transformer les maisons de ville dites 1930 en maisons autonomes en énergie et en améliorant son confort global. La mutualisation à l’échelle du rang de maisons ou de l’îlot était un élément important du parti-pris gagnant.

L’équipe était composée de 14 établissements d’enseignement et de recherche, soutenue par l’association Habiter2030 composée de professionnels et collectivités.

Lors de ce casse-croûte créatif, nous nous poserons la question de la mise en œuvre au réel de ces propositions pour des propriétaires occupants réunis en collectifs.

Pour en savoir plus sur le Solar Decathlon Europe 2019 et sur le projet lauréat Habiter2030 : http://solar-h2030.eu/

Une plaquette explicative de ce projet vous sera donnée sur place.

Prenez vos masques pour respecter les consignes sanitaires

Horaires : 12h15-14h00 

Lieu : MRES 5 rue Jules de Vicq 59 000 Lille salle BinBin. Métro Fives.

Après 12h30, sonner pour vous ouvrir.

PAF : 6 euros (pour les sandwichs-boisson-dessert) inscriptions auprès de  beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 25 septembre à 8h00.

Suggestion : apporter votre verre pour éviter trop de gobelets jetables.

Casse-croûte du vendredi 11 septembre 2020

Logements vacants (Stirrup) et logements des sans-abris (Ch’tite maison solidaire)

Avec Delphine Barthe (Stirrup) et Christophe Thomas (Ch’tite Maison Solidaire)

En présentiel mais en plein air

Stirrup capte des logements vacants pour les transformer en logements tremplins pour des personnes en grande précarité avec le logement.

Les propriétaires prêtent gratuitement (hors charges) à des associations d’insertion. Comme ils offrent le loyer, c’est un don en nature à une association d’intérêt général qu’ils peuvent défiscaliser.

L’objectif est d’être un vrai tremplin vers un logement pérenne en utilisant une ressource qui n’était pas utilisée.

Aujourd’hui la 1ère cible de prêteurs est les marchands de bien qui ont du stock de logements en attente d’une transaction.

Plus de 40 personnes ont été mise à l’abri en 1 an avec ces logements : femmes victimes de violences, réfugiés, jeunes sortant de l’ASE, travailleurs précaires.

Plus d’infos ici

La Ch’tite maison solidaire est une start-up de l’Economie Sociale et Solidaire incubée chez Evident, soutenue par la Ville de Lille et la MEL.

Elle organise le partage de « sur-confort » en accompagnant des citoyens (solidaires) à louer leurs chambres d’amis auprès d’une clientèle de touristes et de voyageurs d’affaires dans le but de financer l’inclusion de personnes sans-abri. Le projet est d’apporter une solution d’habitat alternatif couplé à un emploi dit « écologiquement rentable ».

La Ville de Lille met à disposition 2 terrains, l’un à St Maurice Pellevoisin pour accueillir des tinyhouses et l’autre porte de Gand pour y organiser un espace nourricier support d’emploi.

Le projet a notamment été lauréat du Budget Participatif Ville de Lille en 2019 et 2020 et de MEL Makers en 2019

Plus d’infos ici

Ce casse-croûte a lieu en extérieur (plein air). Si la météo s’avère désastreuse, nous déciderons la veille d’une solution de repli dans un autre lieu. Pensez à consulter votre messagerie.

Horaire : 12h15-14h00

Lieu : Auprès de mon Arbre, 19 bis Rue du Recueil, 59491 Villeneuve-d’Ascq où une tinyhouse est implantée sur le site

03 20 82 21 61

https://maps.app.goo.gl/Z82rJWunfk5VCVnJ7

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 11 septembre 8h00.

Pensez à prendre vos masques.