Casse-croûte du vendredi 20 janvier 2017 – 12H15-14H

FABRIQUE D’ARCHITECTURE(S) BRICOLEE(S)

Par Mélia Delplanque-Cerqueira, architecte-urbaniste, pour le collectif des Saprophytes

En présence de Ute Sperrfechter et Philippe Cunat de la Condition Publiqueindex

 

FAB est un atelier qui développe et démocratise l’aide à l’auto-réhabilitation, à l’écoconstruction et au réemploi des matériaux en architecture.

La Fabrique d’Architecture(s) Bricolée(s) est le prolongement d’une démarche menée à l’initiative des Saprophytes dans le quartier du Pile depuis 2011 (projet autoporté par le collectif).
Ce projet était à son origine un atelier de bricolage mis en place grâce à un camion-atelier qui proposait dans le quartier du Pile (Roubaix), sur l’espace public, un service gratuit, ouvert à tous, d’aide à l’auto-construction et au bricolage.
Depuis 2015, la démarche a évolué pour s’implanter et se sédentariser à la Condition Publique à Roubaix. Un atelier est aménagé dans une des halles de cet établissement culturel. L’atelier est ouvert de manière hebdomadaire.

 FAB a pour objectif :

1. DEVELOPPER le réemploi en architecture
Il s’agit de trouver des filières de matériaux auprès des entreprises du bâtiment mais aussi et surtout issus des chantiers de construction et déconstruction et de trouver de nouveaux usages à ces matériaux dans la construction.

2. PARTAGER DES SAVOIR-FAIRE autour des matériaux et de leur mise en œuvre
L’objectif est de transmettre les expérimentations effectuées sur les matériaux issus du réemploi. Pour ce faire des stages thématiques sont organisés afin de promouvoir le réemploi et l’auto-réhabilitation.
Dans un premier temps, en juillet 2015, un casting de bricoleurs est organisé pendant le festival « Pile au RDV » organisé par la Condition Publique. L’objectif a été de créer une équipe de bricoleurs qui participent à la construction de l’atelier de bricolage avec des matériaux issus du réemploi ou naturels (bouteilles en verre, terre crue, etc.).

3. AIDE à l’AUTO-REHABILITATION
En tant qu’architectes, les Saprophytes se présentent comme des appuis techniques, des conseillers, offrant aide et conseils pour la réalisation de différents projets individuels ou collectifs.
Ils veulent donner accès à un lieu ressource ouvert qui permette à quiconque ayant un projet d’aménagement de venir prendre des informations, ouvrir un livre sur le sujet, se former à des techniques.

Une permanence est tenue pour toute personne ayant un projet de construction ou de réhabilitation.

 http://www.les-saprophytes.org/project/fabrique-darchitectures-bricolee/

Horaires : 12h15-14h00

 Lieux : La Condition Publique, 14 Place du Général Faidherbe, Roubaix

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions avant le 20 janvier à 8h00 auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr

 

Casse-croûte du vendredi 9 décembre 2016 12H15- 14H

PROJET ET MAISON DU PROJET – LA LAINIERE – ROUBAIX/WATTRELOS

Par Emilie Durigneux, SEM-Ville Renouvelée, et Olivier Jost, architecte EKOA.

Suivi d’une visite du site

Par la SEM-VR

Et d’une présentation d’un projet d’urbanisme comparable : le Carré de Soie à Lyon.

Par Jean-Pierre Mispelon, Association régionale des Urbanistes.

Le projet d’aménagement de la Lainière

C’est un projet de renouvellement urbain d’un périmètre de 33 ha dans le cadre du programme des 1 000 ha de parc d’activité développé par la MEL.

La programmation porte sur le développement de 130 000 m2 de bâtiments neufs :

90 000 m2 d’activités couvrant les besoins de la cellule artisanale à la plate-forme de logistique urbaine,

40 000 m2 d’habitat (environ 600 logements),

Et la réhabilitation de bâtiments patrimoniaux.

L’opération s’inscrit dans le respect de la charte des parcs d’activités du 21ème Siècle (MEL) et de la 3ème Révolution Industrielle (master plan pour la région Nord-Pas-de-Calais).
Une démarche Cradle To Cradle a été développée sur la maison du projet, premier bâtiment construit sur le site. 

La SEM Ville Renouvelée mène sur ce projet des missions de gestion transitoire et de concertation avec les habitants : animation de la Maison du projet, aménagement de ses espaces extérieurs…

 Concédant : Métropole européenne de Lille
Maître d’ouvrage : SEM Ville Renouvelée et Nacarat
Contrat : Concession d’aménagement
Durée : De 2014 à 2026
Budget : 63M€ HT
Maîtrise d’œuvre : Claire Shorter (urbaniste) / Empreinte (paysagiste) / Artelia (VRD)

 Plus d’infos sur http://semvr.fr/projet/la-lainiere/

 La maison du projet de la Lainière

Elle est entièrement construite dans une démarche « Cradle to Cradle » (« du berceau au berceau ») dite d’économie circulaire dès le projet amont. Ses 500m² sont destinés à présenter l’histoire du site et le projet urbain, et à accueillir riverains, associations, collectivités pour des événements liés à la Lainière.

Premier bâtiment français Cradle to Cradle, cette maison du projet est conçue pour n’avoir aucun impact sur son environnement. « Depuis ses fondations extrayables jusqu’à sa toiture en membrane végétale non bitumeuse et sa salle de réunion gonflable, la Maison du projet de la Lainière s’inscrit dans un bâti raisonné en cycles. Chaque élément est non seulement biosourcé mais démontable pour être, demain, réutilisé ailleurs et autrement »

 Maître d’ouvrage : SEM Ville Renouvelée
Contrat : Réalisation dans la concession d’aménagement de la Lainière
Maîtrise d’œuvre : Ekoa (Olivier Jost) et Carlos Arroyo (architectes) / Tribu et SOGETI (BET) / Lateral Thinking Factory / EPEA (AMO Cradle to Cradle) / CONTROLE G (contrôleur technique) / HOFFLACK (Coordonnateur SPS)

 Plus d’infos sur : http://semvr.com/projet/maison-du-projet-de-la-lainiere/

Horaires : 12h15-14h00 puis 14h00/15h00

Lieux : Maison du projet – 151 rue d’Oran – Wattrelos.

PAF : 6 euros (pour les sandwichs du midi) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 9 décembre à 8h00.

Proposition et demande de co-voiturage avant le 6 décembre 18h00 à beatrice.auxent@nordnet.fr

Crédit SEM VR
Crédit SEM VR

 

 

 La surprise de la St Urbain du vendredi 16 décembre 2016

 

 

Voyage en cartographies numériques et interactives

unnamed

Par VivaCitéS Nord Pas de Calais

VivaCitéS vous propose un voyage dans trois cartographies différentes :

Parcours-nature transfrontalier : un support papier + un voyage google earth le long de la voie ferrée Lille/Courtrai. Production Entrelianes avec le soutien de VivaCitéS Nord Pas de Calais.

Strates l’Union : une cartographie en ligne qui regroupe des mémoires photographiques de 7 quartiers, rassemblées lors de l’action innovante STRATES. Production VivaCitéS avec ses partenaires.

Balade sonore Bois Blancs : une cartographie en ligne qui retrace la balade urbaine réalisée à Bois Blancs avec les interviews de différents acteurs du quartier. Production VivaCitéS avec ses partenaires.

Et vous propose aussi de découvrir d’autres cartographies sur support papier (notamment celle de la géographie subjective de Tourcoing qui avait fait l’objet d’une présentation en casse-croûte).

Et vous propose d’apporter des productions que vous trouvez intéressantes. Nous apprendrons les uns des autres !

C’est l’occasion aussi de découvrir un lieu issu de la transformation d’une ancienne Retorderie, au cœur d’un quartier consacré à l’image et industries créatives.

Et en plus… une surprise musicale vous attend !

Horaire : 18h00/20h00 dont un pot convivial

Lieu : Imaginarium de Tourcoing, 99 A Boulevard Constantin Descat, 59200 Tourcoing

PAF : Pas de PAF mais inscription auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr

DSC_6900

Casse-croûte du vendredi 18 novembre 2016 – 12H15 -14H

LILLIAD – LEARNING CENTER UNIVERSITE LILLE 1

La bibliothèque universitaire de Lille 1 s’est métamorphosée en Lilliad. Après cinq ans de fermeture, le bâtiment remarquable circulaire et complété d’une longue courbe souple a retrouvé ses fonctions de centralité à l’échelle du campus et de celle de la métropole. Conçu autour du thème de l’innovation, comme « un espace de rencontre et de circulation des savoir », ce nouvel équipement de la société de la connaissance s’adresse aux étudiants, aux universitaires et au grand public.

 L’appropriation de l’espace interne par les étudiants a été immédiate. Salles de réunions équipés d’écran, rayonnages, tables équipées, grand escalier ouvert, cafétéria, tous baignés de lumière sont des espaces à la fois diversifiés et particulièrement adaptés aux pratiques contemporaines de l’accès, du partage et de la production de connaissances.

 Le public non universitaire peut bénéficier de l’accès à ce nouvel espace et à ses ressources, notamment à partir des trois pôles que sont l’Xperium, l’événementiel et la bibliothèque.

 Comment un équipement universitaire s’ouvre à l’ensemble des publics de la métropole ? Telle sera la principale question abordée au cours du casse-croûte de VivaCitéS.

 https://lilliad.univ-lille.fr/

https://www.google.fr/maps/place/Lilliad+-+Learning+Center+Innovation

 Le bâtiment circulaire, conçu par l’architecte Noël Lemaresquier, date de la fin des années 60. Il a été repensé et complété par l’architecte allemand Auer Bauer.

Horaires : 12h15-14h00

 Lieux : Lilliad – 2 Avenue Jean Perrin, 59650 Villeneuve-d’Ascq

 

Casse-croûte du vendredi 14 octobre 2016 12h15/14h00

UN TIERS-LIEU A FIVES CAIL BABCOCK (FCB)

Par Laurent Courouble, co-porteur du projet

Suivi d’une visite du site Fives Cail 14h00/15h00

Par Guillaume CARDEY – SORELI – Chargé d’opérations – Pôle Fives Cail – Communication – concertation – animation

Le Tiers-lieu

L’ancienne usine de Fives Cail Babcock est en train de donner une nouvelle vie à une partie du quartier de Lille-Fives. Dans ce secteur qui vise la labellisation éco-quartier, un ensemble équilibré de logements, d’activités économiques responsables et d’équipements publics sont en train de voir le jour.

Ce projet d’aménagement mené par la SORELI est ambitieux à plusieurs titres : sur la qualité écologique (récupération des eaux pluviales), la qualité de vie (espaces de rencontres sans voiture), mais aussi sur la mobilisation des habitants actuels (ateliers projets) et les innovations économiques accueillies (Economie Sociale et Solidaire, Economie Circulaire et collaborative, circuits-courts…).

Parmi les projets qui commencent à se cristalliser sur ce site, un projet a été pensé comme un lieu POUR mais surtout PAR les habitants. Il ne s’agit pas d’un équipement public ou para-public mais d’un lieu qui va agréger plusieurs dimensions économiques :

– marchandes avec un café citoyen, un magasin de produits bio locaux ainsi que des salles à prêter et à louer suivant les conditions de ressources des utilisateurs et l’utilité sociétale de l’activité accueillie. Des bureaux permettront de loger des entreprises à finalité sociétale.

– non marchandes avec des animations et activités produites par les habitants.

En bref, un lieu convivial et producteur, en un mot : « un tiers-lieu ».

L’originalité du projet tient aussi au fait que ce sont les usages qui conditionneront la forme du bâtiment.

Ce bâtiment sera financé sur un modèle original avec un investisseur solidaire : ETIC. L’animation des coopérations économiques sera confiée à une Société Coopérative d’Intérêt Collectif qui assemblera l’ensemble des porteurs et partenaires du projet dans une seule gouvernance.

 

En attendant, la participation de tous est sollicitée sur tous les aspects de ce projet citoyen, économique et innovant.

 

Toutes les informations sont d’ores et déjà disponibles en temps réel sur le site www.co-porteurs.org

Visite du site

« Le projet Fives Cail constitue l’un des grands enjeux urbains de la Métropole Européenne de Lille, de la Ville de Lille et de la commune associée d’Hellemmes. Mobilisées dès la fermeture de l’usine en 2001, les collectivités ont entamé un processus de co-construction de projet, à travers de premiers échanges avec les habitants, avant de confier une mission d’aménagement ambitieuse à SORELI, autour d’une volonté commune : mettre en œuvre un important programme de renouvellement urbain à partir de l’existant, s’appuyant sur l’histoire autant que le devenir, en termes de qualités urbaines, architecturales et environnementales, un site précurseur à l’échelle de la ville et de la métropole.

Après la bourse du travail en 2012, le lycée hôtelier international a ouvert ses portes au cœur du passage de l’Internationale en septembre 2016. Ces anciens lieux d’effervescence se réaniment grâce à ce processus contemporain de fabrique de ville résolument mixte. »

Horaires : 12h15-14h00 puis visite de site 14h00-15h00

 

Lieux : RV Maison du projet FCB Entrée sur le Boulevard de l’usine, Lille-Fives

PAF : 6 euros (pour les sandwichs du midi) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 14 octobre à 8h00. Possibilité de s’inscrire indépendamment pour le casse-croûte et la visite.

Casse-croûte du vendredi 16 septembre 2016

« CARTOGRAPHIE SUBJECTIVE A TOURCOING »

Par Catherine Jourdan, Psychologue et artiste documentaire

Nous avons tous une vision personnelle de notre ville, basée sur les endroits que nous fréquentons souvent, ceux que nous traversons plus ou moins rapidement, les lieux que nous évitons par manque d’affinité…

Après avoir œuvrer dans différentes villes comme Nantes, Rennes, Charleroi, Brive, Vieux-Condé… Catherine Jourdan, Pierre Cahurel et Sylvestre Beucher, graphistes associés au collectif Géographie Subjective sont venus à Tourcoing, pour inviter ses habitants à redécouvrir leur ville sous un nouveau jour.

Le but n’est pas de « montrer la ville comme elle est, mais plutôt comme elle est pour ses habitants en donnant à voir ce qu’ils vivent, leur manière de la percevoir, de l’imaginer, et d’en extraire une vision subjective ».

Les artistes ont accompagné un groupe  d’habitants, ont tracé à plusieurs mains le portrait cartographique de la ville, dans le cadre d’une résidence qui s’est tenue à la Maison folie Hospice d’Havré, du 4 au 8 juillet 2016.

A l’issue de ce projet impulsé par la Direction du Rayonnement Culturel de la ville de Tourcoing, la carte a été imprimée à 1500 exemplaires. Un lancement spécial de la carte « La ville de Tourcoing vue par des habitants » aura lieu lors des Journées Européennes du Patrimoine, avec présentation au public, mise en vente dans différents points et affichage dans la ville.

Ce projet de cartographie participative vient illustrer, avec d’autres initiatives cartographiques, la thématique nationale des Journées Européennes du Patrimoine 2016 « Patrimoine et citoyenneté »

Horaires : 12h15-14h00

Lieux : Maison folie hospice d’Havré, 100 rue de Tournai, 59200 Tourcoing
Tramway T ou métro ligne 2, arrêt Tourcoing Centre

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 16 septembre à 8h00

ccdu16oct ccdu16oct2

Balade Bois Blancs du 25 juin 2016

VivacitéS NPDC a proposé une déambulation dans le quartier des bois blancs le 25 juin matin.

googlebalade

Le quartier de Bois Blancs à Lille est un quartier, dont on peut dire aujourd’hui qu’il est mélangé socialement. Également, la proximité de l’eau (les 2 bras de la Deûle), la nature proche (compris la reconquête par la nature de terrains restés en friche) font qu’on y ressent un sentiment de liberté le long du chemin de halage près des aviateurs, autour de la gare d’eau ou dans la plaine des vachers.

On est un peu coupé de la ville, sur une île, avec néanmoins ses passerelles, ses ponts… son métro….

Aujourd’hui, le quartier se re-dynamise (projet urbain et social) Il se resserre, se restructure. Le quartier change. Mais quels sont ces changements?

Nous nous interrogeons sur « comment ça bouge » avec la transformation physique et sociale du quartier? Notre première idée a été de questionner les associations, les enseignants, les éducateurs qui sont actifs voir très actifs sur ce quartier. Puis de rapprocher ces voix, des lieux où la vie collective se déroule, pour laisser émerger  l’esprit singulier de ce quartier.

Nous avons proposé cet instantané.

Les questions posées ont été les suivantes :

  

  1. Nous souhaitons mieux connaître les différentes pratiques associatives du quartier, les temps forts, les lieux où ils se déroulent.
  2. Comment ces pratiques ont évolué dans le temps depuis leur démarrage, quels sont vos projets.
  3. Quel est votre ressenti par rapport à la transformation actuelle du quartier.

 

baladeavr2016

capture-decran-2016-09-13-a-14-13-07

capture-decran-2016-09-13-a-14-13-24

 

Casse-croûte du vendredi 27 mai 2016

EXPOSITION « POUR UNE POIGNEE DE DEGRES »

Par Nathalie Sédou, directrice adjointe Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités de Lille.

A défi universel, réponse universelle

« Pour une poignée de degrés » est une exposition fondée sur la participation du public et la pratique de la photographie, pratique culturelle très partagée. Elle propose un dialogue en images qui viendrait figurer les enjeux du changement climatique : ses causes profondes, ses multiples impacts, notre capacité à affronter ce défi commun. En creux, elle nous interroge sur le rapport entre l’humain et la nature, sur notre façon d’habiter le monde.

« S’il nous fallait un « état d’urgence » pour nous secouer, pour mobiliser ce qu’il y a de meilleur en nous, voilà, nous y sommes ». Amin Maalouf, Le Dérèglement du monde

Et si l’art nous aidait ?

Dix œuvres, d’artistes reconnus ou issus de la jeune création, constituent le socle de ce projet qui  s’enrichit en ligne jusqu’au 30 novembre 2016. Dix photographies choisies pour leur force poétique, et leur qualité d’évocation. Entrées en résonance, elles évoquent de façon impromptue le changement climatique. Elles interrogent notre capacité d’agir dans un environnement bouleversé.

Le public est invité à poursuivre la recherche, avec ses propres photographies, en réponse aux premières images. Laissez-vous inspirer par leurs visions et partagez vos propres représentations !

Pour cette deuxième présentation à la gare St Sauveur, les 10 œuvres sont associées à une vaste sélection des photographies soumises sur ce site.

Eric Le Brun, commissaire de l’exposition.

http://degres.photos/le-projet/

www.degres.photos

Horaires : 12h15/14h00

Lieu : Gare St Sauveur, Boulevard Jean-Baptiste Lebas à Lille

PAF : 6 euros (pour les sandwichs) inscriptions auprès de beatrice.auxent@nordnet.fr avant le 27 mai à 8h0

ccdu27oct ccdu27oct

Balade de l’Alma à l’Union à Tourcoing du samedi 30 avril 2016

De l’Alma à l’Union

Départ 9h30 Hôtel B and B à côté de la gare de Roubaix 22, Place de la Gare
ZAC du quartier de la Gare Roubaix

Arrivée vers 11h30/12h00 Association le Camion 7, rue Archimède Roubaix

VivacitéS Nord Pas de calais vous propose ce parcours entre l’Alma et l’Union. Un secteur en renouvellement depuis près d’un demi-siècle. Un moment pour réinterroger les projets des années 80, et faire un point sur l’actualité du site de l’Union.

Le 5 septembre 1979 on pouvait lire dans Nord Éclair : « Ce quartier de Roubaix devient une sorte de laboratoire d’essai des idées neuves ».

L’Alma est actuellement en secteur ANRU et NPNRU (nouveau programme national de rénovation urbaine). Un projet de développement qui reste à redéfinir avec les bailleurs sociaux. De nombreuses problématiques sociales existent.

La capacité à mettre en relation le secteur Gare-Campus avec l’Union est questionnée.

Le quartier de l’Alma comprend un secteur de logements anciens au nord avec un bâti plutôt dégradé. Des logements collectifs construits dans les années 80 et l’emprise de la redoute au sud du quartier. Les diagnostics techniques et sociaux sont en cours du côté des bailleurs (LMH, Nord Artois) la dédensification du quartier est envisagée, mais la clientèle est difficile à trouver pour créer de la mixité. Pour diversifier le quartier, la collectivité a favorisé l’implantation de services rue du Fontenoy ce qui a déjà donné lieu à quelques démolitions du projet initial.

Du côté de la Redoute une partie de l’activité se redéploye vers le e.commerce, rachat par l’EPF des bâtiments vides pour recyclage en activité économique. La nouvelle équipe municipale développe le programme « Blanchemaille e.commerce » qui s’ancre dans l’un des bâtiments et est accompagné par Euratechnologie.

l’Union:

La MEL maître d’ouvrage,  a confié une concession de 22 ans à la SEM VR qui est l’aménageur, les villes ont un rôle de maître d’ouvrage associé.

Actuellement le projet est entre deux Master plans. On continue à construire ce qui a été validé. La mission de l’agence Reichen se termine. La mission va être renouvelée avec une nouvelle équipe.

Après un audit du projet, la nouvelle équipe pourra remettre à jour le master plan puis faire de nouvelles propositions secteur par secteur.

La balade a permis de voir différentes réalisations et lieux à enjeux. La dernière étape permettra de faire connaissance avec l’association le Camion.

Cette balade a été préparée par Marie-Claire Mourouvin pour VivaCitéS NPDC.